Ghana : les homosexuels ont-ils le droit de se soigner ? Un député interroge le gouvernement

 

Des homosexuels main dans la main (ph)

Des homosexuels main dans la main (ph)

La polémique qui agite certains pays africains sur la loi anti-homosexuelle et ses dérivés a retenu l’attention d’un député au Ghana qui interpelle le gouvernement du pays a adopter une politique claire en ce sens.

Alex Afenyo, le député de la circonscription d’Effutu, a demandé en fin février 2014 sur les ondes de la radio Xyz à Accra aux autorités à se positionner par rapport à l’homosexualité. Il souhaite qu’elles énoncent une politique claire sur les soins sanitaires à prodiguer ou non aux homosexuels en cas de maladie.

En parlant du bien-fondé de sa démarche, Afenyo a expliqué que les lois ghanéennes interdisent une relation charnelle entre les personnes de même sexe et a demandé à savoir si les homosexuels tombent ou non sous le coup de cette loi.

Des raisons de son appel, le député d’Effutu a estimé que si le Ghana ne se prononce pas sur sa position par rapport à l’homosexualité, « les jeunes risquent d’adopter certaines de ces mêmes tendances sexuelles ».

Il a fait remarquer que le flou qui existe par rapport aux soins sanitaires à apporter aux homosexuels dans les hôpitaux devient un fardeau pour des jeunes qui contractent des maladies anales. Le député ghanéen affirme que les jeunes qui contractent ces maladies n’osent pas aller dans des hôpitaux pour révéler les maux dont ils souffrent.

Pour pallier à ce manquement, le député a exhorté le ministère de la Santé à mettre en place des centres de soins qui s’occuperaient uniquement des homosexuels.

 

The following two tabs change content below.
happy
Jeune journaliste bilingue à Accra, la capitale du Ghana, je me propose de vous abonner aux informations en provenance du Ghana, un pays anglophone de l'Afrique de l'Ouest. Suivez-moi et envoyez-moi vos propositions pour mieux vous informer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *