Ghana : Des prêtresses brandissent leur nudité en guise de protestation

Une prêtresses divine

Une prêtresses divine

A l’image des femmes aperçues récemment presque nues dans les rues de Lomé, la capitale togolaise, certaines femmes à Accra, la capitale ghanéenne ont réédité cet exploit.

En effet des dizaines de femmes qui se font appeler « des prêtresses divines » ont manifesté nues, les seins couverts, le 1er juin dernier au Commissariat de Police d’Osu, un quartier d’Accra, pour protester contre l’occupation d’une portion de terre qui appartiendrait au trône royal La.

En s’exprimant sur le motif de leur nudité qu’elles menacent de faire découvrir à tout moment à leurs adversaires, une prêtresse a déclaré : « nous sommes ici à cause de nos chefs, à cause de nos membres car hier nous avions appris que certains des nôtres ont été arrêtés par la Police ». A la question de savoir si elles ne troublent pas l’ordre public comme le prétend la police, elles ont soutenu que « nous ne troublons pas la paix ici [Commissariat], nous ne croyons pas à cette thèse. Quand de telles choses arrivent, nous nous mettons nues pour invoquer notre dieu ». Lire la suite

Ghana : Une féticheuse ‘‘s’exile’’ dans un commissariat de Police

Une jeune adepte du culte traditionnel

Une jeune adepte du culte traditionnel (Archive)

Renoncer aux dieux de ses ancêtres en Afrique peut s’avérer être parfois un crime pour des tenants et conservateurs des pratiques traditionnelles.

Pour avoir décidé de ne plus rester au couvent mais de se convertir au christianisme, une jeune fille ghanéenne de quinze ans environ qui prétend que son père menace de la tuer si elle renonce aux pouvoirs des fétiches a été placée au siège de l’unité de la lutte contre la Violence Familiale et d’Aide aux Victimes (DOVVSU), sise dans un commissariat de Police à Accra.

En racontant sa mésaventure le 29 avril dernier sur une radio de la capitale ghanéenne, Accra, la jeune féticheuse a révélé qu’elle a été initiée au service du dieu Abu Kwabena à Bechem Nkwanta, une localité située sur la route de Kumasi en allant vers le nord Ghana. Depuis l’âge de neuf ans, la jeune fille a déclaré n’avoir de cesse rendu ses services à ce dieu pendant six années consécutives. Lire la suite

Ghana : Transport : Chasse aux ‘‘Okada’’ appelés à disparaître dans la circulation

Une moto-taxi en en stationnement sur une autoroute à Accra

Une moto-taxi en en stationnement sur une autoroute à Accra

Le ministère ghanéen des Transports déclenche une nouvelle chasse contre les conducteurs d’engins à deux roues à titre commercial dans la capitale Accra et dans le reste du pays. Mais face à une activité qui suscite de l’intérêt chez des jeunes sans emplois dans le pays, son interdiction risque fort d’augmenter l’oisivetés et  de donner du fil à retordre à la Police.   

Selon les instructions données  par Mme Dzifa Attivor, le ministre ghanéen des Transports au terme des travaux de l’évaluation de l’unité de transport (MTTU) de la Police, force doit être donnée à la loi pour l’interdiction à des fins commerciales des motos taxis communément appelés « Okada » dans le pays. A cet effet elle a instruit les agents de la Police à arrêter les conducteurs des engins à deux roues et les passagers qui ont recours à ce moyen de déplacement. Lire la suite