Ghana : Les dix raisons pour lesquelles le Ghana n’a pas basculé dans la violence post-électorale

John Mahama et Akufo Addo (ph) se slauant lors des obsèques d'Atta Mills

John Mahama et Akufo Addo (ph) se slauant lors des obsèques d’Atta Mills

Le long contentieux électoral au Ghana née de la présidentielle de décembre 2012 qui s’est soldé le 29 aout 2013 par la confirmation de la victoire du Président John Mahama par la Cour Suprême a épargné aux ghanéens de s’entredéchirer. Ce verdict a permis aux ghanéens d’accepter le Lire la suite

Ghana : En attente du verdict électoral, les Evêques catholiques montent au créneau

Des Evêques Catholiques du Ghana

Des Evêques Catholiques du Ghana

La Conférence des Evêques Catholiques du Ghana (GCBC) lance un appel aux ghanéens à s’abstenir des gestes et des paroles provocateurs qui pourraient générer des conflits dans le pays. Les Evêques ont fait résonner leur voix à Accra lors de la séance plénière extraordinaire de leur conférence qui s’est tenue du 6 au 8 août 2013.

L’appel des Evêques intervient à environs deux semaines avant le prononcé du verdict de la Cour Suprême ghanéenne sur l’invalidation ou non de la victoire du Président John Mahama à la présidentielle 2012. La conférence demande par conséquent à tous les ghanéens à rester calme avant et après le verdict de la Cour Suprême. Lire la suite

Ghana : Contentieux électoral 2012 : Le Président légitime ghanéen connu le 29 août

Elections générales 2012

Elections générales 2012

La Cour Suprême ghanéenne va se prononcer le 29 août 2013 sur la régularité de l’élection présidentielle de décembre 2012 qui a porté John Mahama à la tête du Ghana comme le Président élu.

Cette annonce a été faite à Accra par le juge William Atuguba est président du comité de neuf membres de la Cour Suprême qui étudient ce contentieux électoral depuis le mois d’avril dernier. En annonçant cette nouvelle, le juge William Atuguba a précisé que « la Cour sera de retour le 14 Août 2013 pour ficeler quelques détails et demander des précisions si nécessaire. Après cela, le compte à rebours « de 15 jours débutera, délai à l’issue duquel le verdict doit être prononcé ». Lire la suite