Mondial 2014 : Le « syndrome de primes » à la base de la défaite des Black Stars selon Nyantakyi

Kwesi Nyantakyi (ph), le Président de la GFA au milieu

Kwesi Nyantakyi (ph), le Président de la GFA au milieu

Après l’élimination précoce des Black Stars à la Coupe du monde 2014 qui se poursuit au Brésil, la Fédération Ghanéenne de Football (GFA) est entrain de tirer les premières leçons de ce qui n’a pas marché dans l’équipe.

Selon des propos de Kwesi Nyantakyi, le Président de la GFA, rapportés par le journal Daily Graphic  à Accra, la difficulté pour les Black Stars à franchir le premier tour du Mondial 2014 est à attribuer au «syndrome de primes ».

Pour Kwesi Nyantakyi la revendication des primes par les joueurs avec à leur tête des meneurs tels Kevin-Prince Boateng et Sulley Muntari a fait que l’équipe est passée à côté de l’essentiel et a raté sa chance dans cette compétition.

A propos de la polémique qui a entouré le retard dans la paye des primes, le président de la GFA a fait savoir que personne ne voulait retenir l’argent des joueurs mais seulement que les fonds avaient placés sur la carte bancaire d’Unibank, le sponsor officiel des Black Stars.

Suite aux réclamations intempestives et même avec un manque d’égard au ministre ghanéen des Sports, le président de la Fédération a affirmé que les joueurs ont perçu leurs primes le 25 juin avant le match contre le Portugal mais ont malheureusement perdu la partie.

The following two tabs change content below.
happy
Jeune journaliste bilingue à Accra, la capitale du Ghana, je me propose de vous abonner aux informations en provenance du Ghana, un pays anglophone de l'Afrique de l'Ouest. Suivez-moi et envoyez-moi vos propositions pour mieux vous informer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *