Ghana : pas de Nouvel An pour les motocyclistes à Accra

Une partie de course a motos (ph Happy) à Accra

Une partie de course a motos (ph Happy) à Accra

De jeunes conducteurs de motos ont été privés de leur traditionnel défilé dans les rues de la capitale ghanéenne à l’occasion du Nouvel An. Habituellement, les motocyclistes s’en donnent à cœur joie et font courses et démonstration dans les rues pour fêter à leur manière le passage dans la nouvelle année.

 

L’interdiction a pris effet à l’occasion de cette nouvelle année. La direction générale de la police a engagé les conducteurs d’engins à deux roues à renoncer à de telles pratiques qui troublent l’ordre public. Courses et démonstrations acrobatiques dans les rues de la ville sont désormais considérées comme des infractions.

 Autre argument avancé pour justifier cette décision. Selon la Police, les conducteurs font beaucoup de bruit avec leurs engins ce qui permet aux voleurs d’accomplir leur besogne avec facilité.

Et pour donner force à la loi, la police de la région métropolitaine d’Accra annonce qu’elle ne se laissera pas influencer par une quelconque plaidoirie. Par conséquent, les motocyclistes qui violeraient l’interdiction seront arrêtés et traduits devant les tribunaux.

Découragés par cet avertissement, certains jeunes motocyclistes à Nima, un quartier populaire d’Accra où les motos sont très en usage, ont déclaré que l’autorité essaie d’étouffer en eux la traditionnelle fête du Nouvel An.


Cette mesure va-t-elle réussir à s’imposer lors du ramadan ? En tout cas, les policiers auront certainement du fil à retordre pour arrêter les grosses motos, mais surtout les voitures qui font des défilés à tombeau ouvert.

The following two tabs change content below.
happy
Jeune journaliste bilingue à Accra, la capitale du Ghana, je me propose de vous abonner aux informations en provenance du Ghana, un pays anglophone de l'Afrique de l'Ouest. Suivez-moi et envoyez-moi vos propositions pour mieux vous informer

Une réflexion au sujet de « Ghana : pas de Nouvel An pour les motocyclistes à Accra »

  1. le truc avec ce genre d’interdiction, c’est que les jeunes cherchent d’autres moyens pas légaux du tout pour exprimer leur talent… du coup, il les feront sans sécurité et la nuit.. comme ici à Rio, et bonjour les accidents…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *