Ghana : Les premières dames africaines élisent Lordina Mahama vice-présidente de l’OPDAS

Lordina Mahama, la première dame du Ghana, photo Présidence ghanéenne

Lordina Mahama, la première dame du Ghana (photo Présidence ghanéenne)

Madame Lordina Mahama, la première dame du Ghana, a été élue par ses consœurs premières dames africaines comme la première vice-présidente de l’Organisation des Premières Dames d’Afrique de lutte contre le Sida (OPDAS).

Cette élection est intervenue au terme de la 12e session extraordinaire de OPDAS qui s’est tenue du 23 au 26 mai à Addis-Abeba en Ethiopie. La rencontre a eu lieu en marge du sommet de l’Union Africaine.

Selon le Bureau de la Communication de la Présidence ghanéenne qui a rendue publique cette information, la mission assignée à Lordina Mahama  sera de travailler en collaboration avec la Commission de la lutte contre le Sida au Ghana et de prêter main forte à l’ONUSIDA afin de réduire la transmission du virus de la mère à l’enfant. En plus de cette tâche, elle aidera les ambassadeurs du VIH de la Commission dans leur travail contre la discrimination et l’éducation du public sur le VIH et le Sida.

Lire la suite

Ghana : Le Président Mahama rend hommage à Chinua Achebe

Les Présidents Goodluck Jonathan et John Mahama

Les Présidents Goodluck Jonathan et John Mahama

A l’occasion des obsèques cette semaine du très populaire écrivain nigérian Chinua Achebe, le Président ghanéen John Mahama a rendu  ses hommages à l’homme qu’il a décrit comme son  ‘‘parrain littéraire’’.

L’écrivain Mahama a décrit le géant littéraire Achebe comme une icône de la littérature africaine qui a façonné ses années scolaires avec sa magnifique écriture. En particulier avec l’épopée « Things fall apart », entendez « Le monde s’effondre ». Pour Mahama, la vie d’Achebe a été une grande source d’inspiration pour les Africains. Il a révélé comment Achebe a gracieusement accepté de relire son premier roman « My First Coup d’Etat » et écrit une citation pour lui. Avec regret, le Président ghanéen dira que « c’est mon plus grand regret d’avoir fait la connaissance personnelle d’un si grand homme seulement au coucher du soleil de sa vie ».

Le cercueil de Chinua Achebe

Le cercueil de Chinua Achebe

De ses souvenirs de l’école primaire, le Président Mahama a écrit dans un article qu’il a publié que quand il a découvert l’œuvre d’Achebe dans les années 1970, il semblait n’y avoir aucune distinction entre la politique et les arts en Afrique. Il ajoutera que la musique de Fela Kuti en passant par James Brown, était remplie de fierté raciale et de contestation politique. Lire la suite

Ghana : Regard des USA sur la gestion du contentieux électoral

Débat à la Cour Suprême ghanéenne

Débat à la Cour Suprême ghanéenne

L’examen du contentieux électoral issu de la présidentielle de décembre 2012 au Ghana par la Cour Suprême suscite une réaction de la part des Etats Unis de l’Amérique (USA).

En s’exprimant sur cette affaire qui est pendante devant la Haute Cour avec nos confrères de l’agence de presse gouvernementale (GNA) le vendredi dernier à Washington, Michael Pelletier, le secrétaire américain adjoint en charge de la diplomatie et des affaires africaines au Département d’État a déclaré que « cela montre que les institutions travaillent au Ghana et que les gens ont confiance dans les institutions ».

Il a par ailleurs ajouté que les États-Unis sont satisfaits de la situation politique en cours au Ghana en ce qui concerne la contestation des résultats de la présidentielle décembre 2012 devant la justice. Lire la suite

Ghana : Pourquoi le concept ghanéen risque de devenir une bombe à retardement ?

Des ghanéens durant les obsèques de John Atta Mills

Des ghanéens durant les obsèques de John Atta Mills

Si certains pays africains souffrent d’une certaine désunion à cause du fait qu’à un moment de l’histoire certains citoyens ont taxé d’autres d’être des étrangers, au Ghana, la tendance quoique dormante dans certains esprits nationalistes‘‘extrémistes’’, elle n’hésite pas à faire surface de temps en temps.

En mi-avril dernier, devant la commission d’approbation des candidats désignes par le Président John Mahama pour devenir des ministres de la République, Jospeh Yammin, le vice-ministre désigné pour le poste de la Jeunesse et des Sports a réfuté les allégations selon lesquelles il n’est pas un ghanéen.

En prenant lui-même sa défense dravant la commission d’audition à l’Assemblée le 15 avril dernier, Yammin a affirmé qu’il est un ghanéen et qu’il n’a jamais prêté allégeance à aucun autre pays.

De ce qui l’a blessé dans le passé, le nouveau vice-ministre de la Jeunesse et des Sports dans l’administration du Président Mahama a révélé ce qui a brisé son rêve lointain  de devenir un soldat dans les Forces Armées Ghanéennes (GAF). Lire la suite

Ghana : Une féticheuse ‘‘s’exile’’ dans un commissariat de Police

Une jeune adepte du culte traditionnel

Une jeune adepte du culte traditionnel (Archive)

Renoncer aux dieux de ses ancêtres en Afrique peut s’avérer être parfois un crime pour des tenants et conservateurs des pratiques traditionnelles.

Pour avoir décidé de ne plus rester au couvent mais de se convertir au christianisme, une jeune fille ghanéenne de quinze ans environ qui prétend que son père menace de la tuer si elle renonce aux pouvoirs des fétiches a été placée au siège de l’unité de la lutte contre la Violence Familiale et d’Aide aux Victimes (DOVVSU), sise dans un commissariat de Police à Accra.

En racontant sa mésaventure le 29 avril dernier sur une radio de la capitale ghanéenne, Accra, la jeune féticheuse a révélé qu’elle a été initiée au service du dieu Abu Kwabena à Bechem Nkwanta, une localité située sur la route de Kumasi en allant vers le nord Ghana. Depuis l’âge de neuf ans, la jeune fille a déclaré n’avoir de cesse rendu ses services à ce dieu pendant six années consécutives. Lire la suite

Ghana : Fête du 1er mai : John Mahama soumet ses doléances aux travailleurs

John Mahama

John Mahama, le Président ghanéen 

A la faveur des activités ayant marqué la célébration de la fête du Travail 2013 au Ghana, outre les travailleurs qui ont adressé des messages aux autorités compétentes pour l’amélioration de leur condition de vie et de travail, le Président John Mahama a aussi soumis ses doléances à ses compatriotes travailleurs.

Avant l’intervention du Président Mahama, les syndicats des travailleurs ont organisé des défilés dans les différentes régions administratives du pays. Le summum des activités des activités a été marqué par un défilé national dans la ville de Takoradi.

Au stade d’Essipong dans la région de l’ouest Ghana où le Président a pris part au défilé, il a dans son allocution indiqué que les salaires que le gouvernement paie aux fonctionnaires sont tirés des impôts et des revenus des contribuables. Lire la suite