Ghana : Défi mortel : Un pasteur et un féticheur veulent se mesurer

Le pasteur  Isaac Owusu-Bempah et le prêtre traditionnel Kwaku Bonsam

Le pasteur Isaac Owusu-Bempah et le prêtre traditionnel Kwaku Bonsam

 

 

 

 

A Accra, la capitale du Ghana, où la religion passionne et occupe la vie des croyants, des leaders religieux se jettent souvent dans une sorte de propagande pour se faire entendre comme c’est le cas ici d’un pasteur  et d’un prêtre traditionnel africain.

Selon nos confrères du News-One, Kwaku Bonsam, un prêtre traditionnel de renom à Accra a recommandé au pasteur  Isaac Owusu-Bempah un bain rituel à minuit sur les rives d’un fleuve ghanéen. En réponse, le pasteur lui a lancé un défi en l’invitant pour une rencontre spirituelle dans son église « Glorious Word Ministry International » à Accra afin qu’il soit libéré de l’emprise des démons. Pour le pasteur, le résultat de la défiance serait semblable à ce qui s’est passé dans la bible entre le prophète Elie et les 450 prophètes de Baal

Le différend entre les deux hommes trouve sa source dans une polémique selon laquelle le pasteur a insisté que le Chef de l’Etat ghanéen va connaître une fin soudaine au cours de cette année.

Ayant eu échos de la réponse du pasteur, le prêtre traditionnel a rétorqué qu’aucun homme spirituel ne peut répondre de la sorte à un autre spiritualiste. De cette déclaration, Kwaku Bonsam a d’abord laissé entendre en langue locale Twi que «  je suis sûr qu’il est un magicien, car aucun pasteur sérieux ne peut parler comme ça » avant d’ajouter qu’un mauvais esprit tourmente le pasteur.

En suggérant au pasteur une option pour sa délivrance, le féticheur lui a proposé d’aller chez un véritable pasteur pour sa délivrance, mais au cas où il n’obtient pas gain de cause qu’il retourne vers lui Kwaku Bonsam pour obtenir une purification traditionnelle dans un fleuve à minuit.

A la question de savoir s’il ira se présenter dans l’église du pasteur Isaac Owusu-Bempah, le prêtre traditionnel a répondu que ce lieu est trop petit pour lui.

Et le féticheur de souhaiter que son adversaire et lui fassent le choix d’un lieu devant un avocat de sorte qu’aucune partie ne change d’avis après. Ainsi donc au lieu de l’église comme lieu de rendez vous, il propose une grande salle car le pasteur est entrain de défier Dieu.

Rappelons que ce défi religieux entre ces deux personnes de croyances opposées arrive quelques jours après que le pasteur Isaac Owusu-Bempah ait déclaré publiquement avoir reçu une révélation selon  laquelle Dieu lui a montré que le Président John Mahama va mourir d’une mort prématurée cette année.

La rencontre aura-t-elle lieu ou pas ? La question reste posée car l’année dernière le même féticheur a lancé un défi à un autre pasteur qui était mêlé d’une affaire d’un enfant adultérin mais le face-à-face n’a jamais eu lieu.

The following two tabs change content below.
happy
Jeune journaliste bilingue à Accra, la capitale du Ghana, je me propose de vous abonner aux informations en provenance du Ghana, un pays anglophone de l'Afrique de l'Ouest. Suivez-moi et envoyez-moi vos propositions pour mieux vous informer

2 réflexions au sujet de « Ghana : Défi mortel : Un pasteur et un féticheur veulent se mesurer »

  1. Qu’elle est lieu ou pas (la rencontre), je voudrai ajouter ceci:
    « Car Dieu à tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en Lui ne périsse, mais qu’il est la vie éternelle » Jean 3:16.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *