CAN 2013 : Kwesi Appiah en campagne pour les entraîneurs africains

James Kwesi Appiah / Ghana FA

James Kwesi Appiah / Ghana FA

Kwesi Appiah, l’entraîneur des Black Stars du Ghana, appelle à apporter du soutien  aux entraîneurs locaux qui ont en charge des équipes nationales africaines.

Kwesi Appiah a lancé cet appel en marge de la CAN 2013, qui se actuellement déroule en Afrique du Sud. Pour la demi-finale de la compétition continentale, seuls deux entraineurs africains sont en lice : Stephen Keshi du Nigeria et Kwesi Appiah du Ghana.

Parlant de la vague des entraineurs blancs qui défilent à la tête des différentes équipes africaines, Kwesi Appiah a déclaré que malgré le grand respect qu’il a pour eux, les entraîneurs locaux doivent être encouragés et que les médias doivent leur apporter leur soutien afin qu’ils réussissent.

Pour réussir ce pari, l’entraîneur ghanéen demande à ses collègues de faire preuve de réalisme dans l’accomplissement de leur tâche. En considérant les difficultés auxquelles ils font face, il a suggéré que ces derniers fassent preuves de rigueur pour ne pas se laisser marcher sur les pieds.

Très critique envers les entraîneurs blancs, Stephen Keshi, ancien défenseur central des Super Eagles du Nigeria, avait dépeint récemment sur BBC Africa, les techniciens étrangers évoluant en Afrique comme de simples chasseurs de primes :

En fustigeant les dirigeants sportifs africains, le nigérian avait estimé que « les dirigeants africains demandent le ciel aux techniciens locaux, alors qu’au même moment, ils acceptent de donner du temps aux entraîneurs expatriés qui, selon eux, ont besoin de s’adapter à leur nouvel environnement et aux joueurs ». A son palmarès, Stephen Keshi a qualifié le Togo à sa première phase finale de Coupe du monde (en 2006) et son pays le Nigeria pour la CAN 2013.

Pour le parcours de Kwesi Appiah, rappelons qu’il a été nommé au poste d’entraîneur des Black Stars en avril 2012. Il avait secondé  les serbes Milovan Rajevac, puis Goran Stevanovic comme entraîneur adjoint. Avec Rajevac, il avait suivi les Black Stars lors la CAN 2010 en Angola et de la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud. Ensuite, lorsqie Stevanovic était sur le banc, il avait prix part à la CAN 2012, conjointement organisée par le  Gabon et la Guinée Equatoriale.

The following two tabs change content below.
happy
Jeune journaliste bilingue à Accra, la capitale du Ghana, je me propose de vous abonner aux informations en provenance du Ghana, un pays anglophone de l'Afrique de l'Ouest. Suivez-moi et envoyez-moi vos propositions pour mieux vous informer

2 réflexions au sujet de « CAN 2013 : Kwesi Appiah en campagne pour les entraîneurs africains »

  1. Si ces entraineurs européens étaient noirs qu’auraient-il dit? Il faut reconnaitre que même si un entraineur local pourrait obtenir les mêmes performances de son équipe que tout autre entraineur expatrié, il n’y a pas encore beaucoup de pays où les autorités politiques et sportives respectent les compétences nationales. Les grandes stars parmi les joueurs comme Adebayor ou Eto’o se trouvent souvent en conflit avec ces autorités parce qu’elles ne respectent pas les engagements.

    C’est beau de voir des équipes nationales entrainées par des gens de leurs pays, mais tant que la gouvernance ne s’améliore pas, mieux avoir des expatriés qui gagnent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *