Mali : L’émissaire onusien Ramono Prodi serait-il boudé?

Mohammed Ibn Chambas

Le Forum de la Société Civile Ouest Africaine (WACSOF) a révélé dans un communiqué à Accra qu’il aurait préféré que le diplomate ghanéen Mohammed Ibn Chambas, actuel secrétaire général du groupe Afrique-Caraïbes-Pacifique (ACP), soit nommé comme émissaire de l’Organisation des Nations Unies (ONU) pour  le règlement de la crise dans la région du Sahel en lieu et place de l’ancien Premier ministre italien, Romano Prodi.

La nomination de ce dernier est intervenue le mois dernier comme envoyé spécial de l’ONU au Mali.

En faisant connaitre sa position par rapport au projet d’envoi de 3.000 soldats de l’Union Africaine (UA) au Mali, Jibrin Ibrahim, le président de la WACSOF a salué l’initiative africaine mais désapprouve la décision de l’ONU qui reporte cette option à une date ultérieure. Pour le forum, la décision de l’ONU pourrait entraver les efforts de règlements de cette crise séparatiste qui affecte le Mali.

Par rapport à cette nouvelle donne, le WASCOF a annoncé que le diplomate Ibn Chambas aurait été un meilleur émissaire dans la résolution de cette crise car il est très respecté et connu sur le continent africain.

Sur le terrain au nord Mali, les islamistes du groupe Ansar Dine et MUJAO lesquels sont soupçonnés d’avoir des liens avec Al-Qaïda au Maghreb islamique ont pris le contrôle des villes de  Gao et de Tombouctou. Depuis lors dans les villes occupées, la charia, la loi islamique a été imposée aux habitants des lieux.

Selon des observateurs, Mohamed Ibn Chambas, avocat de formation, ancien ministre des Affaires étrangères du Ghana, ancien président de la Commission de la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de surcroit un musulman, il a un bon profil de médiateur. Toutefois selon des indiscrétions, son dossier avait été suspecté par certains pays de la sous région car son pays, le Ghana, n’a pas n’a pas d’influence dans la zone concernée par ce conflit.

Quant à Romano Prodi, l’ancien président de la Commission de l’Union européenne (1999-2004), il lui a été assigné comme mission de « concevoir et mobiliser une réponse efficace de l’ONU » mais aussi de mener « des consultations avec les Etats membres de la région, ainsi qu’avec les organisations régionales et sous-régionales et d’autres partenaires internationaux en vue de finaliser et mettre en œuvre la stratégie régionale intégrée des Nations Unies au Sahel ».

L’italien pourra-t-il atteindre ses objectifs, libérer le Mali pour qu’il redevienne une nation unitaire ? Les jours à venir nous édifierons.

The following two tabs change content below.
happy
Jeune journaliste bilingue à Accra, la capitale du Ghana, je me propose de vous abonner aux informations en provenance du Ghana, un pays anglophone de l'Afrique de l'Ouest. Suivez-moi et envoyez-moi vos propositions pour mieux vous informer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *