Campagne électorale au Ghana, Mr & Mme Rawlings soufflent le chaud et le froid

Jerry Rawlings avec son épouse Konadu

Au moment où tout l’appareil électoral du Congrès National Démocratique, le NDC au pouvoir au Ghana bat campagne pour l’élection de John Mahama, l’ex Président ghanéen Jerry Rawlings a fait un revirement et a décidé de se joindre à la campagne électorale de son parti pour s’assurer qu’il remporte les élections.

En réponse à la décision de Rawlings de descendre dans l’arène électorale aux fins de battre campagne pour le NDC, Johnson Asiedu Nketia, le Secrétaire général du parti a rétorqué qu’ils attendent d’être officiellement saisis de la décision du fondateur du NDC de se joindre à la  campagne électorale.

A l’opposé de cette initiative du fondateur du NDC, Nana Konadu, l’épouse de Rawlings, a annoncé le mardi dernier que  le parti au pouvoir ne mérite plus un second mandat et que par conséquent les électeurs doivent voter contre ce parti le 7 décembre prochain.

Pour bon nombre de ghanéens, la décision de Rawlings le mardi dernier de rallier la campagne électorale du NDC résonne comme un effet de bombe. Il n’est plus un secret pour personne que les points de vue de Rawlings ont divergé d’avec celui des leaders de son parti depuis 2009. Rawlings était devenu depuis l’un de ceux qui critiquent sévèrement le NDC pour avoir négligé les idéaux du parti. Pour clarifier sa position, l’ex Président avait annoncé le mois dernier qu’il serait probable qu’il ne fasse pas la campagne ni pour le NDC ni pour le parti le Parti National Démocratique (NPD), de sa femme Konadu.

Mais en faisant un demi tour lors d’une réunion avec de hauts responsables du NDC la semaine dernière, Rawlings après avoir dit constater un redressement du parti par le Président John Mahama, il a décidé de se joindre à la campagne du NDC pour lui assurer la victoire.

Mais face à ce qui s’apparente à une contradiction, Konadu Rawlings toujours très remontée contre son ex-parti, a annoncé le même jour le NDC a échoué de réaliser  les promesses électorales faites aux ghanéens en 2008 de réduire la pauvreté, la corruption et des difficultés économiques au strict minimum.

En répondant à Rawlings, le secrétaire général du NDC a annoncé qu’après la décision de l’intéressé, le parti attend d’être officiellement informé. Toutefois, Asiedu Nketia n’a pas précisé si Rawlings devra ou non prendre le devant de la campagne comme ce fut le cas en 2008.

Par rapport aux militants qui ont déserté le NDC pour se présenter sous la bannière d’autres partis aux législatives, ils ont été de retourner à la case départ dans l’intervalle de sept jours au risque de  se voir exclus du parti.

En somme, face à la position partagée du couple Rawlings envers le NDC, des ghanéens se demandent à quel jeu jouent ces deux personnages. Mais une chose est sûre, Rawlings semble se racheter car son indifférence envers le parti qui l’a nourri serait lourde de conséquence au cas où celui-ci arrive à remporter le scrutin.

En attendant une issue à cette affaire interne au NDC, dans l’opposition NPP, l’ex Président John Kufuor est descendu dans l’arène pour battre campagne pour l’élection du candidat Akufo Addo.

 

 

The following two tabs change content below.
happy
Jeune journaliste bilingue à Accra, la capitale du Ghana, je me propose de vous abonner aux informations en provenance du Ghana, un pays anglophone de l'Afrique de l'Ouest. Suivez-moi et envoyez-moi vos propositions pour mieux vous informer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *