Ghana : Présidentielle 2012 : La candidate Akua Donkor embarque la presse

 

Kioske à journaux à Accra

Madame Akua Donkor, la candidate du Parti Ghanéen pour la Liberté (GFP) à la présidentielle de décembre 2012 est sortie de sa réserve sur Adom Fm, une radio privée d’Accra, la capitale ghanéenne, pour faire une promesse aux journalistes des medias et des enseignants si elle est élue présidente du pays.

Akua Donkor promet que sous son administration, les deux groupes cités recevront gratuitement « voitures et bons d’essence » mais aussi de « bons salaires car je suis venue ».

En égrenant ses promesses à l’électorat, outre les journalistes et les enseignants, Akua Donkor a cité pêle-mêle les agriculteurs, les pêcheurs et les personnes âgées de plus de 40 ans, lesquels auront une facilité pour se rendre dans les banques afin de toucher la pension que l’Etat leur réservera.

Et la candidate du GFP d’ajouter que les personnes incarcérées pour dettes recouvriront leur liberté avec l’espoir de travailler pour les rembourser.  Quand aux orphelins, elle a précisé qu’ils recevront des repas trois fois par jours et auront droit à une éducation gratuite.

En s’attaquant à un autre candidat en course pour cette présidentielle, Akua Donkor a révélé que Paa Kwesi Nduom, le candidat du Parti Progressiste Populaire (PPP) a volé son idée en allant choisir une femme comme candidate à la vice présidence de la République du pays.

Quant à la caution exigée, elle est de 10.000 Ghana Cedis soit une somme d’environ 2.700.000 F Cfa pour les candidats à la présidence et 5.000 Ghana Cedis soit 1.350.000 F Cfa pour ceux désireux postuler pour les législatives, Akua Donkor à l’instar d’autres leaders ghanéens a fustigé ce montant car n’étant pas à la portée de tous les ghanéens qui souhaiteraient se présenter à ces différentes élections.

De l’avis d’un observateur, la candidate Akua Donkor éprise d’instinct maternel, serait entrain de concevoir un programme propre à une mère africaine qui voudrait prodiguer soins et amours pour ses enfants. Mais en s’intéressant aux journalistes, on se demande les motifs qui guident Akua Donkor  dans son lobbying. Les jours à venir nous donnerons des réponses.

Sous le manteau de candidate indépendante l’année dernière, Akua Donkor avait choisi la lune comme son symbole pour la campagne électorale. Elle avait expliqué qu’elle va luire sur tous les ghanéens qui ont été longtemps maintenus dans l’obscurité par une certaine élite. A la différence des autres candidats, Akua Donkor ne s’exprime pas en anglais et pour se faire comprendre par tous une fois élue à la présidence, elle avait promis recourir aux services d’un traducteur à chaque fois qu’elle aura à discuter avec des émissaires d’autres pays.

The following two tabs change content below.
happy
Jeune journaliste bilingue à Accra, la capitale du Ghana, je me propose de vous abonner aux informations en provenance du Ghana, un pays anglophone de l'Afrique de l'Ouest. Suivez-moi et envoyez-moi vos propositions pour mieux vous informer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *